SERGE ESPOIR MATOMBA « LE CAMEROUN D’ABORD »

Le premier secrétaire du PURS ne sera pas un candidat « téléguide » de l’extérieur. Serge Espoir Matomba l’a réaffirmé dimanche soir alors qu’il inaugurait la série politique consacrée aux candidats déclarés pour l’élection présidentielle camerounaise le 7 octobre prochain.  » Je serai élu par les camerounais pour faire leurs intérêts », a indiqué le conseiller municipal face à Rodrigue Tongue et ses collègues. Il s’agissait là pour le candidat, de dévoiler sa feuille de route en matière de politique Internationale. Le PURS, on le sait, qualifie la diplomatie camerounaise de timide voir insistante. « Ce qui fait du Cameroun jadis respecté jusqu’en 1982, la risée aujourd’hui de ceux qui demandaient conseil chez nous” affirme Monsieur Matomba. Lui qui a vécu en Europe dans le cadre de ses activités professionnelles, et qui a voyagé dans les cinq continents a remarqué que « le pays n’est plus respecté nulle part ». Même le football qui servait de « cache-sexe » a fini par étaler au grand jour la faillite du management politique de la diplomatie qui est à l’image du Pays. Or, pour Espoir Matomba, aucun pays ne se développe sans crédibilité et donc, sans le respect de ses voisins et de ses partenaires Internationaux au développement. Bien sûr on le sait, la banque mondiale et la Banque africaine de développement (Bad) ont plusieurs fois rappelé ces milliards de dollars disponibles dans leurs caisses et qui n’attendent que des projets du gouvernement. Inertie ? Serge Espoir Matomba dit « laxisme », cette gangrène qui a gardé plusieurs ambassades camerounaises sans titulaires, sans moyens et sans personnel. Actuellement, l’ambassade du Cameroun à Rome a été sommée par le gouvernement de régler ses factures sinon de fermer tout simplement. Pour Monsieur Matomba, ces ambassades sont la porte d’entrée pour les investisseurs et pour un meilleur encadrement de la diaspora. Une des plus dynamiques et des plus formée, mais longtemps traitée par le pouvoir selon la vieille règle des années 70, comme le bastion de l’opposition.

About news

Check Also

COUP D’ÉTAT ELECTORAL AU CAMEROUN

Intervention de l’honorable Nintcheu Jean Michel lors de l’adoption du projet de loi portant prorogation …